Skip to Content

Observation indépendante des forêts: l’occasion d’améliorer la gouvernance dans les pays APV?

Le secteur forestier est particulièrement vulnérable aux problèmes de mauvaise gouvernance, notamment à la corruption, à la fraude et au crime organisé. Les activités illégales exercées dans ce secteur génèrent des sommes importantes etont contribué à alimenter de longs conflits sanglants. Les lois sont peu appliquées, même dans les pays qui disposent d’une solide législation forestière, et peuvent être contournées pour servir les puissants intérêts des élites politiques et des sociétés forestières qui facilitent l’exploitation illégale de bois. Les conséquences de l’exploitation illégale des forêts sont bien connues : déforestation rapide, déstructuration de la société et perte de revenus. Même lorsqu’elle s’opère en toute légalité, peu d’éléments prouvent que l’exploitation industrielle des forêts contribue à réduire la pauvreté dans les pays producteurs de bois. En revanche, les liens entre l’industrie forestière et les atteintes aux droits de l’homme sont largement documentés. 

L'observation indépendate des forêts est-elle l'occasion d'améliorer la gouvernance dans les pays APV? Voici les leçons tirées du Cameroun, du Ghana, du Liberia et de la République du Congo. 

 

 

Fichier attachéTaille
PDF icon forest monitoring_fr.pdf508.4 KB