Share
Actualités

Un espoir pour les forêts du Congo

23 septembre 2014

Les forêts tropicales qui recouvrent d'immenses étendues de la République du Congo sont abattues à un rythme effrayant. Au fur et à mesure qu'elles disparaissent, les communautés qui en dépendants' appauvrissent davantage et le changement climatique s'accélère. Un espoir est apparu avec un nouvel accord innovant, mais encore peu connu, entre la République du Congo et l'Union européenne (UE) pour exporter le bois et qui contribuera à mettre un terme à cette vague de destruction et à améliorer les conditions de vie des habitants des forêts.

En 2010, l'UE et la République du Congo ont signé un accord de partenariat volontaire (APV), une convention juridiquement contraignante, qui reconnaît les droits des communautés forestières et interdit la commercialisation du bois d'origine illégale. Cet accord est l'un de ceux que l'UE négocie ou a signé avec les pays producteurs de bois en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud, dans le cadre de son plan d'action pour l'application des règlementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux (FLEGT). S'ils fonctionnent, ces accords révolutionneront la façon dont les plus grandes forêts tropicales du monde sont gérées.

En République du Congo, la mise en oeuvre de l'APV a conduit la société civile à s'engager pour réformer le code forestier du pays, qui, pour la première fois, permettra aux populations d’avoir leur mot à dire dans la gestion des forêts. C'est une formidable réussite dans un pays où les voix de la société civile ne sont généralement pas entendues.

Catégories: Films, FLEGT, Forest Law Enforcement, Governance and Trade (FLEGT), The Republic of Congo

We hope you found our research useful, please help us spread our message by sharing this content.

Share this:

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.